Lagardère se retire de Marie Claire et progresse dans la cession de ses médias

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn

Le groupe Lagardère avait annoncé en mai son désengagement dans les médias à l’exception de Paris Match et du Journal du Dimanche qu’il souhaite conserver, ainsi que la radio Europe 1. Le groupe a annoncé jeudi la cession de sa participation dans le groupe Marie Claire à la famille Prouvost fondatrice et compte finaliser la cession d’un portefeuille de magazines, dont Elle, au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, avant la fin de l’année.

Lagardère a cédé pour 14 millions d’euros sa participation de 42% dans Marie Claire à la famille Prouvost, a indiqué le patron du groupe Arnaud Lagardère au cours d’une conférence téléphonique consacrée aux résultats du premier semestre. « Il n’y avait qu’un acheteur » et « c’est une bonne affaire pour nous comme pour Marie Claire », a estimé le responsable. Le groupe enregistre néanmoins 40 millions d’euros de moins-value sur cette cession, selon son communiqué. Arnaud Lagardère précise avoir obtenu une clause de « earn out » par laquelle le holding Evelyne Prouvost devra lui verser une compensation s’il revend cet actif à un prix supérieur dans les trois ans.

Lagardère a par ailleurs finalisé jeudi la vente de ses actifs radios en République tchèque, Pologne, Slovaquie et Roumanie au groupe Czech Media Invest pour 73 millions d’euros. Le groupe a également conclu le même jour un accord pour la cession de ses titres de presse en France (Elle, y compris le site internet Elle en France, Version Femina, Art et Décoration, Télé 7 Jours, France Dimanche, Ici Paris et Public) à Czech Media Invest. Cet accord est soumis à une réorganisation préalable de la branche, à la consultation du personnel ainsi qu’à un avis éventuel des autorités de la concurrence ou réglementaire. La cession devrait intervenir « avant la fin de l’année », a précisé Denis Olivennes, responsable du pôle médias de Lagardère.

Les discussions pour les cessions des sites billetreduc.com, qui commercialise des billets de spectacles à tarif réduit, et boursier.com sont également « bien avancées », a précisé Arnaud Lagardère. Il a précisé en outre avoir reçu de nombreuses offres pour les chaînes de télévision Gulli et Mezzo et précisé qu’il pourrait aussi céder ses activités de production TV qu’il pensait garder initialement.
Le 12 juillet, le groupe avait déjà annoncé la cession de son pôle e-Santé pour une valeur totale de 60 millions d’euros : MonDocteur est cédé à Doctolib et Doctissimo fait l’objet de négociations avec TF1.

Source : AFP