BUMP : Résultats du marché publicitaire sur les 3 premiers trimestres 2018

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn

Pour l’ensemble des trois trimestres 2018, les recettes nettes des médias sur le périmètre observé par l’IREP qui n’intègre pas Internet sur la période (télévision, cinéma, radio, presse, publicité extérieure, courrier publicitaire, Isa) s’élèvent à 5,766 milliards d’euros, en baisse de -0,9% par rapport aux 3 trimestres 2017. L’IREP, FrancePub et Kantar Media analysent les recettes publicitaires des médias et la dynamique des secteurs.

Le marché publicitaire par média
Trois médias sont en croissance sur la période en 2018 : La télévision confirme son dynamisme à +2,3%, la radio montre une bonne vitalité à +1,3 (vs -4,2% en 2017), et la publicité extérieure (OOH) affiche un résultat positif à +0,8% (vs -3,9% en 2017) soutenu par la forte progression du digital (DOOH) à +12,4%.

La presse, dans sa globalité, continue de décroitre de -6,4% (vs -7,4% en 2017). Cependant les baisses sont moins accentuées sur l’ensemble des segments (PQN, PQR, PHR, presse magazine et presse gratuite) qu’en 2017. Le cinéma se rétracte à -4,6%.(vs +11,7% en 2017), le courrier publicitaire baisse de -3,8% (vs -7,3% en 2017) et les Isa de -0,5% (vs +2,8% en 2017).

Le marché publicitaire par secteur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prévisions 2018
Le marché global de la communication poursuit sa reconquête, avec une estimation totale à +2,5%, qui est légèrement supérieure aux premières estimations. Dans ce contexte, ces chiffres confirment l’hypothèse que le marché de la communication reflète bien la croissance économique française, également à +2,5 % (PIB). Cette croissance s’explique toujours par le dynamisme des médias numériques à +15,1%, et plus particulièrement par celui des médias propriétaires numériques qui continuent leur croissance à +20%.

Plus de détails sur le baromètre.

Source : IREP